Dépêches AFP

Côte d'Ivoire: projet de destruction de quartiers précaires à Abidjan

15 mars 2019 à 18h02 Par AFP
Le gouvernement ivoirien va procéder à la destruction d'une partie des "quartiers précaires" d'Abidjan, qui ne pourront faire partie des projets de réhabilitation, a affirmé vendredi le ministre ivoirien de la Construction, Bruno Koné. Capitale économique de la Côte d'Ivoire, Abidjan compte environ cinq millions d'habitants, dont plus d'un cinquième vivent dans ces quartiers "précaires", selon les autorités."Il est dénombré dans la seule ville d'Abidjan 132 quartiers précaires (...), qui abritent 1,2 million d'Abidjanais", a déploré M. Koné, lors de la présentation d'un prochain salon de l'architecture."Nous n'avons pas le droit d'être indifférents et de regarder ces quartiers précaires se développer et se multiplier, dans des conditions dangereuses et indignes pour les populations qui y habitent", a déclaré M. Koné.Les autorités ont prévu un Projet d'aménagement des quartiers restructurés d'Abidjan (PAQRA), soutenu par la Banque mondiale, mais tous les quartiers ne pourront pas être ainsi réhabilités."Ces quartiers non restructurables, dans l'intérêt de tous, y compris dans celui des populations qui y habitent, seront purement et simplement déguerpis (évacués, ndlr) et détruits", a martelé Bruno Koné.Ces quartiers précaires sont situées dans des zones à risque appelées "bas-fonds" et exposés aux catastrophes, notamment les inondations pendant la grande saison pluvieuse qui dure de juin à août. Des dizaines de milliers de personnes, pauvres ou issues de la classe moyenne, s'entassent sur ces sites.Le président Alassane Ouattara, au pouvoir depuis 2011, est critiqué pour n'avoir pas assez lutté contre la pauvreté en Côte d'Ivoire, en dépit d'une croissance économique record.Près de 46% des Ivoiriens vivaient dans la pauvret, avec moins de 750 FCFA (1,14 euro) par jour, en 2015 (dernier chiffre connu), selon la Banque mondiale.