Dépêches AFP

Burkina: un commissariat attaqué dans le sud-ouest

12 décembre 2018 à 16h13 Par AFP
Le commissariat de police de Bouroum-Bouroum, localité du sud-ouest du Burkina Faso, a été attaqué mardi soir par des hommes armés soupçonnnés d'être des jihadistes, sans qu'il y ait de victimes, ont rapporté mercredi des sources sécuritaires. "Des individus armés non identifiés ont attaqué hier soir le commissariat de police de district de Bouroum-Bouroum", a déclaré une source à l'AFP.L'attaque, "menée aux environs de 22 heures (locales et GMT) par deux groupes armés qui ont lancé un assaut simultané" a duré "au moins une heure", a précisé cette source."Aucun élément des forces de sécurité n'a été touché", a indiqué une autre source sécuritaire, soulignant que "la prompte réaction des policiers de garde a permis de repousser l'attaque".Cependant, a poursuivi cette source, des dégâts matériels ont été enregistrés, citant une "partie du bâtiment incendiée et de nombreux impacts de balles sur les façades"."Les agresseurs, probablement des terroristes, sont venus à bord de motocyclettes et sont repartis avec leurs moyens (de locomotion) après l'attaque", selon la même source.Le Burkina Faso est confronté depuis mars 2015 à des attaques de groupes jihadistes sahéliens de plus en plus fréquentes et meurtrières. D'abord localisées dans le nord du pays, celles-ci se sont étendues à d'autres localités, notamment dans l'Est, et quelques attaques ont aussi été perpétrées dans l'Ouest.Ouagadougou, la capitale, a été frappée à trois reprises, dont la dernière fois en mars, ces attaques ayant fait au total près de 60 morts.