MHD à Conakry : un concert sous haute tension

Par webmaster, le 22 septembre 2016

MHD à Conakry : un concert sous haute tension

Qualité déplorable de la sonorisation, mauvaise organisation, programme non respecté : les meilleures conditions n’étaient malheureusement pas réunies pour le concert de MHD le dimanche 18 septembre sur l’Esplanade du Palais du peuple à Conakry.

Une déception partagée

Après les concerts au Sénégal, en Côte d’Ivoire et au Mali qui ont été un réel succès, le concert très attendu du phénomène de l’Afro-Trap à Conakry a vite tourné au fiasco. La déception a été partagée de part et d’autre de la scène. Le public, insatisfait par la mauvaise sonorisation, ne s’est pas abstenu de montrer sa déception en détruisant les installations, des voitures et en lançant des projectiles. En plus de l’ambiance intenable, MHD de son côté n’est resté qu’une dizaine de minutes sur un podium instable, déçu par la mauvaise organisation de son pays d’origine.

Une organisation qui laisse à désirer

Annoncé en grandes pompes, le concert a été victime de son succès. Idrissa Somparé, journaliste guinéen à la radio Espace FM explique que « la capacité d’accueil qui devait se limiter à 40 000 personnes a atteint les 120 000 personnes ».

Les organisateurs Tidiane World Music et WB Africa Distribution, ont été convoqués lundi par le ministre de la Culture et du Patrimoine historique pour des « explications claires ». Sur sa page Facebook, il conclut : « Le manque d’infrastructures culturelles adéquates, la mauvaise organisation des promoteurs, les failles sécuritaires et le non-respect des textes régissant le spectacle, sont entre autres, les principales causes de ces multiples désagréments. »

Malgré tout, le journaliste guinéen Idrissa Somparé affirme que le chanteur aurait déclaré le lendemain vouloir refaire un concert gratuit pour satisfaire les insatiables.

Racky Diène

Dans la même rubrique :