16 septembre 2016

II était une fois les rasages DAWEY

JPEG - 26.1 ko






_
Aujourd’hui, nous partons à la rencontre de Pierre-Yvan Houessou, fondateur de la marque DAWEY. Diplômé d’une école de Commerce, spécialisé en Finance, Pierre-Yvan a travaillé quelques années dans différents domaines tous liés à la Finance. Son expérience personnelle l’a conduit à se lancer dans la création da sa marque de soins pour hommes DAWEY. Et pour se faire, il s’est associé à Ranesha Goorochurn, Docteur en Science et Santé et ancienne Directrice du développement produits. Une alliance qui permet l’expertise dermatologique de la marque....II était une fois DAWEY

Bonjour Mr Houessou, vous êtes fondateur de la marque
DAWEY, qu’est ce qui vous a motivé à tenter l’expérience ?

Je pense que tout homme se reconnaitra dans ce que je vais vous raconter ! Avant les avancées technologiques, le rasage, était un réel problème chez les hommes noirs et des études ont montrés que 80% des hommes noirs et métissés et 30% des hommes caucasiens souffrent de problèmes de peau liés au rasage. Et c’est à cause de la courbure de notre poil frisé et crépu. Les hommes ont aussi 50 fois plus de chances de développer des boutons de rasage s’ils ont le poil frisé ou crépu. Moi, à chaque fois que je voulais me raser, je me levais le lendemain matin avec d’horribles boutons de rasage. Cependant aucune réelle solution saine n’était apportée. On a des crèmes dépilatoires chimiques, des rasoirs mutilâmes, des tondeuses. Mais si on veut réellement se raser, il n’y a rien. Les marques proposant des solutions de rasage pour les hommes avec le poil frisé, crépu ou la barbe dure, sont quasi inexistantes. J’avais besoin de mieux, de plus...

Quelle est votre cible ?
Aujourd’hui, nous ciblons principalement les hommes noirs qui ont besoin de se raser pour des raisons professionnelles ou esthétiques. Mais si nous avons fondé cette marque avec l’homme noir en tête, nous avons aussi conçu notre solution pour qu’elle puisse être utilisée par TOUS les hommes, les mâles ! Mais aussi les femmes ! Avec une peau nécessitant plus d’hydratation, aux polis frisés, crépus, à la barbe dure ... Bien évidemment, nous avons vocation à être demain en Afrique où nos produits sont demandés mais malheureusement pas encore distribués. Nous attendons de trouver le bon partenaire pour cela.

JPEG - 27 ko


_
Quelles ont été les étapes déterminantes dans la création de votre entreprise ?
Sans hésitation, les rencontres. J’ai rencontré des personnes qui m’ont donné envie d’entreprendre, ou qui ont voulu me décourager ; des personnes qui m’ont conforté dans mes choix, d’autres qui m’ont fait douter J’ai rencontré aussi les bons partenaires pour créer la meilleure solution, qu’il s’agisse de maîtres-barbiers, de laboratoires, de dermatologues, de designers... Et j’ai rencontré mon associée qui fait un boulot formidable.

Quelles ont été les bonnes et mauvaises surprises dans votre aventure ?
N’étant pas du milieu des cosmétiques, j’ai dû me former en un temps record. En France la réglementation sur les produits cosmétiques est assez lourde et cela nous oblige et nous pousse à sortir des produits de qualité. Ce qui est une excellente chose. Ensuite, j’ai compris que pour se faire distribuer, c’était le parcours du combattant. Les gros distributeurs ne s’intéressent pas forcément aux petites marques de niches. Et étant sur un petit marché en France, nous n’intéressons pas vraiment les médias traditionnels. Mais nous avons été agréablement surpris par l’engouement que suscitaient la marque et nos produits. Nous avons reçu un super bel accueil. Cela nous a conforté dans l’idée que nous étions sur le bon chemin et qu’il y avait un vrai besoin.

Quels sont vos projets pour la suite ?
Nos projets sont assez ambitieux et nous visons très haut. Nous avons énormément de projets dans les cartons. A court terme, nous allons créer de nouveaux produits dans d’autres catégories de soins, et peut être une nouvelle marque bientôt. Nous allons essayer d’étendre le réseau de distribution physique aux Antilles. Et à plus moyen terme, nous envisageons d’être présent en Afrique. Nous y sommes attendus !

Comment vous voyez-vous professionnellement dans dix ans ?
Nous visons la lune (rires). Dans 10 ans, nous espérons bien que la marque DAWEY soit une référence. Nous aurons d’ici là (je croise les doigts) un portefeuille de marques assez important et dans différents secteurs. Nous pensons aux femmes, aux enfants, aux peaux matures… mais également aux produits d’hygiène. Nous serons également internationaux mais ça, je nous donne 2 ans au maximum. Nos concurrents et modèles sont Procter & Gamble (ndlr :Pampers, Gilette, Braun...) ou L’Oréal. Vous comprenez donc qu’il nous reste énormément de travail.

Quels sont les conseils que vous donneriez à un futur entrepreneur ?
Il faut se lancer ! Le seul moyen de réussir, c’est d’essayer mais tout en calculant son risque, sortir de sa zone de confort. S’entourer au maximum et ne surtout pas céder face à la critique. Toute critique est bonne à prendre car on en tire toujours un enseignement.

Où peut-on vous trouver ?
Nous sommes une startup e-commerce. Notre site web https://justdawey.com est pour l’instant le seul endroit online où trouver notre solution. Mais nous aurons très bientôt de nouveaux points de ventes.

Le mot de la fin ?
Votre image ou la façon dont vous vous présentez est ce que vous offrez de plus accessible. Vous ne pouvez pas la cacher, mais vous pouvez la contrôler. Merci Africa n°1

JPEG - 62.8 ko


_
Par Essi Gnaglom

Dans la même rubrique :

Lire aussi...

Gambas flambées au Malubu Coco et à la grenade
Recette du chef Mick Elysée Valeur calorique par assiette : 210 kcal Durée de préparation : 15 (...)
Crêpes de bananes plantin farcis aux litchis et graines sésame
Recette du chef Mick Elysée Valeur calorique pour 3 crêpes : 175 kcal Durée de préparation : (...)
Penne aux blé complet et brocolis pimenté
Recette du chef Mick Elysée Valeur calorique par assiette : 217 kcal Durée de préparation : 20 (...)
Green smoothie
Recette du chef Mick Elysée Valeur calorique par verre (25 cl) : 85 kcal Durée de préparation (...)
Filet de cabillau à la croute d’apos ; olive, courgettes et piment 
Recette du chef Mick Elysée Valeur calorique par assiette : 322 kcal Durée de préparation : 15 (...)