Santé publique France : Accidents de la vie courante

Par superstagiaire2, le 16 juin 2016

EMISSION « LES RENDEZ VOUS SANTÉ »
Podcast de l’émission en bas de page

INVITES  :
Dr Gérald KIERZEK, médecin urgentiste à l’hôpital de l’Hôtel Dieu, chroniqueur sur Europe 1 et France 5.
Mme Sylvie FOFANA, Secrétaire générale du Syndicat national des auxiliaires parentales. Chevalière de l’ordre national du mérite depuis janvier 2016.

1/ Accidents de la vie courante, les chiffres
On aurait tendance à penser que les accidents au sein du foyer ne sont pas très graves… et pourtant…
Savez-vous que les accidents de la vie courante sont très nombreux en France. Selon les chiffres 2010, de l’Institut National de Veille Sanitaire (qui, rappelons-le, est devenu Santé publique France le 1er mai 2016), ils provoquent encore environ 20 000 décès chaque année, près de 5 fois plus que les accidents de la circulation… Ces chiffres concernent encore trop souvent des enfants et plus particulièrement ceux de moins de 6 ans… en effet chaque étape du développement de l’enfant comporte des risques spécifiques… nous allons en parler tout au long de cette émission.

2/ La défenestration
On constate que la défenestration touche beaucoup d’enfants de moins de 6 ans. C’est pour cela que nous allons essayer de mieux comprendre ce facteur de risque.

On estime à 250 par an le nombre de défenestration d’enfants. 10% des chutes seraient mortelles et 40% laisseraient des séquelles permanentes. 70% des enfants ont moins de 6 ans, en majorité des garçons. Il ne faut pas croire que ces enfants étaient seuls dans l’appartement livrés à eux-mêmes, dans la plupart des cas de défenestration, un adulte est présent dans l’appartement.

La moitié des défenestrations intervient à l’heure des repas, le midi et le soir. Cela signifie que les enfants ne sont pas seuls dans l’appartement, mais qu’ils sont moins surveillés, en raison de la préparation des repas.

La défenestration est très souvent liée à la configuration de l’habitat, et à la période de l’année. Le printemps et l’été étant propices aux fenêtres ouvertes et donc aux accidents.

Que faire pour éviter que les enfants ne tombent des fenêtres ou passent par les barreaux des balcons ?
> Il ne faut jamais placer un meuble ou une chaise sous les fenêtres ou sur le balcon, car l’enfant peut grimper dessus.
> Il faut bloquer si possible l’ouverture des fenêtres par des systèmes de sécurité.
Les conséquences d’une chute de grande hauteur sont très graves dans la plupart des cas. Plus la hauteur est importante, plus les lésions sont graves.

3/ Les autres chutes
Autre point important sur les chutes, pendant ses premiers mois, l’enfant peut tomber de sa chaise, de la table à langer ou du canapé, dans les escaliers. Entre 0 et 6 ans, la chute est l’accident le plus fréquent.

> ne pas laisser l’enfant seul sur la table à langer, toujours prendre l’enfant si vous devez vous éloigner même un court instant, mettre à l’avance tout ce dont vous avez besoin, comme les vêtements ou les couches à portée de main.
> dans sa chaise haute, veiller à ce que l’enfant soit toujours bien attaché avec la sangle d’entrejambe et bien boucler toutes les attaches.
> dans les escaliers installer des barrières de sécurité en haut et en bas. Ne pas laisser l’enfant utiliser seul les escaliers jusqu’à ce qu’il sache tenir la rampe.
Le conseil qu’il faut rappeler à tous les parents : ne pas laisser les enfants sans surveillance. Et si les petits sont confiés à leurs aînés, il est nécessaire de bien rappeler les règles de sécurité aux plus grands.

4/ Les brûlures, un danger dans toutes les pièces de la maison

a) Les risques de brûlures à cause des barbecues l’été :
Avec l’été, vient le temps des barbecues… Mais attention ! Plus de la moitié des brûlures sont dues à un contact avec le barbecue ou les braises. Des enfants qui se cognent contre le barbecue, ou un barbecue qui se renverse. Il est donc important de garder ses distances. Les autres brûlures sont surtout provoquées par le feu et les flammes, la première cause étant une mauvaise préparation du barbecue.
> Installez le barbecue sur une bonne assise, solide et plane.
> Ne placez jamais le barbecue sur une table (de jardin) bancale
> Installez le barbecue à l’abri du vent
> En camping, placez le barbecue loin de la tente.
> Ne placez pas le barbecue trop près des nappes, parasols, meubles de jardin et buissons.
> Surveillez bien les enfants afin qu’ils ne rôdent pas trop près du barbecue.

L’enfant peut se brûler dans le bain, s’il ouvre seul le robinet d’eau chaude. La peau des enfants est plus sensible : il faut seulement 3 secondes pour qu’il se brûle avec de l’eau à 60°. Il peut se brûler en buvant un liquide trop chaud ou en renversant une casserole remplie d’eau chaude, mais aussi en jouant avec des flammes des appareils de cuisson dans la cuisine. Les bons réflexes à adopter :
> Vérifier avec un thermomètre que l’eau du bain est à 37°,
> Vérifier que les robinets soient équipés de dispositifs de sécurité, et ne jamais laisser seul l’enfant dans son bain.
> Ne pas poser de plats chauds sur le rebord d’une table, tourner les queues de casserole vers l’intérieur de la plaque de cuisson,
> Ne pas porter votre enfant dans vos bras lorsque vous utilisez un récipient rempli de liquide chaud ou lorsque vous faites la cuisine.
> Ne pas utiliser de four à micro-onde pour chauffer le biberon du bébé.
> Ne pas laisser d’allumettes, de briquets, de bougies à la portée des enfants.
Encore une fois, bien rappeler qu’avant de confier les petits à leurs aînés, il faut impérativement répéter aux plus grands ces consignes.

Dès qu’il commence à se déplacer à 4 pattes, l’enfant est attiré par les prises électriques. Il peut s’électrocuter en y glissant les doigts ou des objets en métal. Attention également à la présence d’eau à proximité des appareils électriques.
> Apprendre à l’enfant à ne pas toucher ou jouer avec les prises de courant. Installer des cache-prises au maximum, ne pas surcharger les prises avec des multiprises.
> Ne pas laisser de fils électriques dénudés,
> Vérifier que le compter électrique est équipé d’un disjoncteur qui permet de couper le courant au moindre court-circuit.

5/ Les noyades
En France, les noyades sont responsables d’environ 500 décès accidentels chaque été. Les noyades surviennent principalement entre le 1er juin et le 30 septembre.
La majorité des noyades surviennent en mer, puis en rivière et enfin en piscine privée.
Pour se baigner en toute sécurité, que faut-il faire ?
> Surveiller les enfants en permanence, rester toujours avec eux quand ils jouent au bord de l’eau ou lorsqu’ils sont dans l’eau.
> Choisir des zones de baignades surveillées, où l’intervention des équipes de secours est plus rapide.
> Dans les espaces privés, respecter la réglementation en équipant la piscine de barrières.
>>>Les noyades ne concernent pas que les enfants ! Pour les adultes :
> Tenir compte de sa forme physique avant de se baigner (fatigue, problèmes de santé), et ne pas surestimer son niveau de natation, lorsque la mer peut-être un peu agitée, ou avec beaucoup de courant…
> Ne pas boire d’alcool avant de se baigner, ne pas trop s’exposer au soleil et rentrer dans l’eau progressivement.

Les sites : www.santepubliquefrance.fr et www.prevention-maison.fr
Rappel des N° d’urgence : Samu : 15 / Les pompiers : 18
En cas d’intoxication par un médicament, un produit ménager, appelez le 15

Livre du Dr Gérald Kierzek « 101 conseils pour ne pas atterrir aux urgences » - Edition Points

photos de l'émission

1

écouter l'émission

Santé publique France : Accidents de la vie courante :

Télécharger
fin shoutbox -->