Santé publique France : La Vaccination

Par webmaster, le 1er septembre 2016

Emission santé – La vaccination – Jeudi 4 mai 2016 (9h à 10h)
Voir podcast de l’émission en bas de page

Invité :
Dr Nicolas BOO, médecin consultant au Service des vaccinations de la Ville de Paris

Le 2 mai, l’INPES a fusionné avec l’InVS et l’EPRUS…. et est donc devenue Santé publique France, l’agence nationale de santé publique. Donc aujourd’hui cette émission est en partenariat avec Santé publique France.

1/ Qu’est-ce que la vaccination :
La vaccination est le seul moyen efficace de se protéger contre certaines maladies . il faut rappeler que la vaccination a permis et permet encore aujourd’hui de sauver des millions de vies humaines. C’est un geste indispensable de prévention qui protège la personne qui a été vaccinée et qui permet également de ne pas transmettre la maladie à d’autres personnes trop fragiles pour être vaccinées (les bébés, les femmes enceintes, les malades). Grâce à la vaccination, la poliomyélite ou la diphtérie ont disparu depuis quelques années en France, mais elles sont encore malheureusement présentes dans d’autres pays. Alors profitons de cette chance en France, faisons nous vacciner.

2/ Quel est le principe de la vaccination ?
Quand on vaccine, on introduit dans le corps par piqure généralement, un microbe complètement inactif, ce qui va provoquer la formation de défenses contre le microbe, appelées les anticorps…

3/ Qu’est ce que veut dire être à jour de ses vaccins ?
Être à jour, c’est avoir reçu les vaccins recommandés en fonction de son âge et de sa situation et avec le bon nombre d’injections pour être protégé. Si les vaccins ne sont pas à jour, il n’est pas nécessaire de tout recommencer, il suffit de reprendre la vaccination au stade où elle a été interrompue.

4/ Quels sont les vaccins recommandés en France ? et quelles maladies préviennent ils ?
>>> Les vaccins recommandés tout au long de la vie :

a) La diphtérie-tétanos-poliomyélite.
La diphtérie se transmet par la toux et les éternuements. Elle prend la forme d’une angine grave qui peut entraîner des complications et provoque la mort par asphyxie.
Le tétanos est causé par un microbe qui vit dans la terre. Il s’introduit dans le corps par une blessure ou une petite plaie. Le tétanos s’attaque au système nerveux et est mortel 1 fois sur 3. Il peut laisser des séquelles graves. Cette vaccination est particulièrement importante et nécessaire pour les personnes qui travaillent dans les champs ou qui font du jardinage.
Dans sa forme la plus grave, la poliomyélite provoque des paralysies des bras, des jambes ou des muscles qui permettent de respirer. Ces paralysies peuvent laisser des déformations presque toujours définitives.
Si un enfant n’est pas vacciné contre la diphtérie-tétanos-poliomyélite, il ne pourra pas être scolarisé en France.

>>> Les vaccins recommandés et à faire pendant l’enfance :

a) L’hépatite B est une maladie du foie due à un virus. Elle peut se manifester par une jaunisse ainsi que par une grande fatigue. Dans 70% des cas, les personnes infectées ne ressentent pas de symptômes particuliers.
Le BCG : le vaccin contre la tuberculose. Ce vaccin est recommandé le plus tôt possible après la naissance et avant l’âge de 15 ans dans certains cas. La vaccination est recommandée en particulier chez tous les enfants vivant en Ile de France, en Guyane et à Mayotte, ainsi que tous les enfants nés dans un pays où la tuberculose est fréquente, ou dont un des parents est originaire. Ce qui est le cas de l’Afrique. Aujourd’hui, en France, entre 5 000 et 6 000 cas de tuberculose sont déclarés avec de grande variation d’une région à l’autre.

b) Le ROR : vaccin unique pour 3 maladies : les oreillons, la rubéole et la rougeole.
(les oreillons sont une infection virale très contagieuse qui touche les glandes salivaires. Cette maladie est très douloureuse et peut entraîner des surdités chez les enfants et des complications aux ovaires pour les femmes, aux testicules pour les hommes (risques de stérilité).
(la rubéole : c’est une maladie très contagieuse et très grave pour les femmes enceintes. Si elle l’attrape pendant les 1er mois de grossesse, la rubéole peut provoquer des malformations graves du bébé. Il est donc important de faire vacciner les jeunes filles qui n’ont pas encore eu la rubéole dans l’enfance.
(la rougeole, c’est l’une des maladies infectieuses les plus contagieuses. Elle peut entraîner des complications très graves : atteintes neurologiques, encéphalites aigues, pneumonies pouvant entraîner le décès).

c) La coqueluche est une maladie respiratoire due à une bactérie. Elle provoque des quintes de toux fréquentes et prolongées. La coqueluche est très contagieuse et se transmet par la toux des personnes infectées. La coqueluche est aussi fréquente chez les adultes. C’est une maladie grave en particulier chez les petits nourrissons.

>>> Puis vaccin à faire à l’adolescence…

a) Le papillomavirus (cancer de l’utérus) : les infections à papillomavirus sont très fréquentes et se transmettent lors des premiers contacts sexuels. Elles peuvent provoquer des verrues génitales (condylomes) et des lésions précancéreuses au niveau du col de l’utérus qui peuvent se transformer en cancer de l’utérus s’il n’y a pas de dépistage régulier. Rappel : il faut faire un frottis de dépistage à partir de l’âge de 25 ans régulièrement et ce même après 50 ans jusqu’à 65 ans. Pour les femmes qui ont été vaccinées, il est indispensable de continuer à faire des frottis régulièrement.

5/ Peut-on avoir confiance en la vaccination ?
Les études menées sur les vaccins ne montrent pas de risque plus important de développer une maladie après avoir été vacciné que sans avoir été vacciné… D’ailleurs, plusieurs centaines de millions de personnes sont vaccinées chaque année en France et dans le monde sans développer de maladies particulières.
Le vaccin est un médicament qui peut provoquer des effets secondaires ou indésirables comme une petite fièvre, une douleur au point d’injection du vaccin.

6/ Pour se renseigner sur les vaccinations :
Il est très important de savoir où on l’on en est de ses vaccins et de suivre ses rappels… pour cela vous pouvez vous renseigner ou vous faire aider par :
- en regardant la dernière page du carnet de santé
- le médecin traitant
- le pédiatre
- les PMI
- les infirmières scolaires
- les autres professionnels de santé

Pour plus d’information :
www.vaccination-info-service.fr
www.santepubliquefrance.fr

photos de l'émission

1

écouter l'émission

Santé publique France : La Vaccination

Télécharger