28 avril 2016

Las Lagrimas de Africa

Date de sortie 2015
Réalisé par Amparo Climent
Genre Documentaire

Vies et morts à la frontière Sud. Documentaire signé Amparo Climent, militante pour l’association ProDEIN Mellila, le film a suscité un vif émoi en Europe. "Les Larmes de l’Afrique" relate la vie de ces hommes, et femmes, cachés dans les hauteurs du Mont Gourugu, au Maroc, près de la frontière avec Melilla, où ils vivent la peur au quotidien dans l’espoir de rejoindre l’enclave espagnole. Le long-métrage dévoile les sentiments, la peur et le désir d’évasion de ces âmes avides de liberté. Un récit et des témoignages exceptionnels, de ces Africains qui ont choisi l’exil au péril de leur vie, à la recherche d’une vie meilleure.

Retenus en otage dans le vide

Battus du coté marocain, empêchés par les douanes espagnoles de sauter afin de rejoindre le sol européen, ces clandestins ne sont à l’abri ni d’un côté de la clôture, ni de l’autre. Leur rêve d’Europe repose sur un saut. Un saut vertigineux de sept mètres de haut. Mellila, cette enclave espagnole sur le territoire marocain, constitue la seule frontière terrestre entre le continent africain, et l’Europe. Avec pas moins de 8 nominations aux Premios-Goya en Espagne, ce film relance le débat sur le respect des droits humains aux frontières.

Ils sont originaires de Côte d’Ivoire, du Mali, du Cameroun ou encore du Sénégal, et peuplent les montagnes du rif nmarocain où se préparent de violents assauts contre la "Valla de Mellila", cette barrière ultra-sophistiquée, jugée inhumaine par plusieurs ONG. Une situation insupportable, pour ces centaines d’Africains vivant dans des conditions physiques difficiles. Un appel au secours lancé à l’Europe, et plus particulièrement à la société occidentale, qui semble tout ignorer du calvaire de ces migrants.

Amparo Climent et Jose Palazon exposent une œuvre crue, avec des images parfois insoutenables, mais dont le réalisme fidèle à la réalité, interpelle et dénonce une grande injustice. "Las Lagrimas de Africa" présente également les excès de la "guardia civile" espagnole, usant et abusant de la violence à la frontière, perçue comme l’une des plus dangereuses au monde. Cette œuvre cinématographique, illustre l’exclusion vécue par ces Africains subsahariens en quête d’une liberté dont ils ne disposent pas dans leur pays d’origine, sur fond de racisme.

Sophia Bouchour

Dans la même rubrique :

  • Le journal BBC Afrique Matin

  • Le journal BBC Afrique Midi

Lire aussi...

Rebranding Africa Forum 2017
Le thème de la 4ème édition du Rebranding Africa Forum (RAF) 2017 traitait des enjeux et de défis (...)
Mondial 2018 : Afrique du Sud / Sénégal à rejouer
Disputé en novembre 2016, le match Afrique du Sud - Sénégal, comptant pour les qualifications au (...)
Sénégal : un mouvement de foule fait huit morts à Dakar
La Finale de la Coupe de la Ligue a été a endeuillée par la mort de huit personnes et de 49 (...)
Tribune : Pour une Afrique, main dans la main avec l’Unesco, sur le chemin d’une paix durable
Pour une Afrique, main dans la main avec l’Unesco, sur le chemin d’une paix durable _ Parmi (...)
Retour au pays natal : Conseils aux futurs Repats
_ De plus en plus d’Africains décident de rentrer vivre et travailler sur le continent. Une (...)