INPES - VIH Sida : le dépistage

Par superstagiaire2, le 3 décembre 2015

INTERVENANTS :
- Professeur François Bricaire, médecin chef du service des maladies infectieuses à l’hôpital de la Pitié salpétrière.
- Christophe, écoutant Sida Info Service
- Dr Sophie Florence – Médecin responsable du CMS/CDAG/CIDDIST du Figuier - Paris 4°

1er décembre, journée mondiale de lutte contre le sida. On estime aujourd’hui qu’environ 30 000 personnes en France vivent avec le VIH sans le savoir et qui ne sont pas suivies correctement.
Plus on se fait dépister tôt, plus les traitements sont efficaces… alors aujourd’hui plus d’arguments pour ne pas aller se faire dépister… Faire un dépistage c’est prendre soin de sa santé et de sa famille…

Pourquoi faire un test de dépistage ?

Le VIH est un virus qui n’a pas de signes visibles. On peut donc être porteur du virus sans le savoir et transmettre la maladie aux gens qui nous entourent sans le savoir non plus.
Faire un dépistage est le SEUL moyen de savoir si l’on est ou pas porteur du virus.
Le bénéfice personnel est à mettre en avant car c’est le premier levier. De se protéger soi-même, mais aussi protéger sa famille.
Se faire dépister c’est prendre soin de sa santé et de celle des autres. C’est aussi protéger son avenir, car une découverte précoce et un traitement pris au bon moment augmente la qualité de vie d’une personne séropositive. Plus tôt on est dépisté, mieux et plus longtemps on vit.

Les différents tests de dépistage proposés :

Les TROD : Depuis 2012, il est aussi possible de se faire dépister en allant dans certaines associations de prévention, PASS (permanences d’accès aux soins de santé) ou CASO (centres d’accès aux soins et d’orientation) grâce à des TROD qui sont des tests rapides de dépistage.

Les autotests..
L’autotest VIH est un test rapide d’orientation diagnostique de l’infection du VIH à réaliser chez soi, il est disponible uniquement en pharmacie (ou sur leur site internet : www.autotest-sante.com), délivré sans ordonnance médicale. Son prix : entre 25 et 28 euros. ATTENTION : Rappeler qu’il n’est pas remboursé par la sécurité sociale.
À partir d’une goutte de sang prélevée par piqûre au bout du doigt, l’autotest VIH permet de dépister avec fiabilité une infection au VIH datant de plus de 3 mois.
Mais si le résultat est positif, il faut faire une prise de sang complémentaire pour confirmer le résultat dans un CDAG ou un laboratoire d’analyse médicale.

Le test de dépistage dans un CDAG ou CIDDIST (pour les IST)
Dans un centre de dépistage anonyme et gratuit, CDAG (Centre de dépistage anonyme et gratuit) ou dans un CIDDIST (Centre d’Information, de Dépistage et de _ _ Diagnostic des Infections Sexuellement Transmissibles) : le test est gratuit, anonyme, avec ou sans ordonnance, même pour un mineur, pour les personnes qui n’ont pas de couverture sociale, ou sans papiers. (Il n’est pas nécessaire d’être à jeun).

En laboratoire d’analyses médicales :
Soit Le médecin traitant fait une ordonnance et le test de dépistage est alors pratiqué dans un laboratoire d’analyses médicales. Ce test est remboursé à 100% par la Sécurité Sociale.
Soit on va directement à un laboratoire d’analyses médicales, sans ordonnance. Le test est alors payant et non remboursé. Il coûte environ 15 euros.
- A SAVOIR ! Dans les 48 h qui suivent une prise de risque, il est possible de bénéficier d’un traitement d’urgence appelé traitement post-exposition, pour cela il faut se rendre dans un service d’urgence où un médecin évaluera la prise de risque avec la personne et prescrira éventuellement un traitement…

Rappel : Contacts utiles en fin d’émission :
Tout savoir sur les tests de dépistage www.sidainfoservice.org - 0800 840 800, appel anonyme confidentiel et gratuit

CDAG - Centre de santé du Figuier : 01 49 96 62 70

photos de l'émission

1

écouter l'émission

INPES - VIH Sida : le dépistage

Télécharger