AFRO !
Voter
Rokhaya Diallo -

120 Français, hommes et femmes, adeptes du cheveu crépu, des tresses et autres dreadlocks, sont photographiés dans leur quartier favori. Professeurs, banquiers, commerçants, journalistes, artistes, collégiens, ministres, fonctionnaires, ils appartiennent à la classe moyenne. Leur point commun : une peau foncée et des cheveux portés naturels, bouclés, frisés, crépus, coiffés ou en afro. Dans le sillage du mouvement Nappy (Natural and Happy) en vogue aux Etats-Unis, les Afropéens revendiquent d’être bien dans leur peau et dans leur vie, sans plus travestir leur nature profonde.

Editeur : Les Arènes
Collection : AR.HORS COLLECT

Lire aussi...

Afriques, Entre puissance et vulnérabilité
L’Afrique contemporaine échappe aux représentations dominantes qui tentent de la saisir. Tel un (...)
Les médias français à l’épreuve des conflits africains (1994-2015)
À travers l’étude comparée d’une dizaine de crises (génocide Tutsi, 1èreguerre du Congo, guerres (...)
L’impérialisme postcolonial
L’impérialisme postcolonial n’est pas l’impérialisme qui viendrait après la colonisation. Il est (...)
Polyphonies du rap
À rebours des présupposés réduisant le rap à son image contestataire, ce dossier s’attache à (...)
Jeunesse africaine ; le grand défi à relever
L’Afrique est le continent le plus jeune et le restera encore pendant plusieurs générations, ce (...)
Le dieu perdu dans l’herbe
Ni religion ni philosophie, l’animisme est une compréhension neuve de la nature et sans doute (...)