INPES : Les virus de l’hiver… comment se protéger de ces infections

Par webmaster, le 15 octobre 2015

INTERVENANTS :

Dr Isabelle de Beco, médecin généraliste

Dr Jean-Marie Cohen, Président d’Open Rome (Bureau d’étude en santé publique) médecin généraliste, épidémiologiste et spécialiste de la grippe

Même si l’hiver peut être une saison agréable… avec parfois ses beaux paysages enneigés, c’est aussi une période de l’année difficile pour notre organisme, avec le manque d’ensoleillement, la baisse des températures et l’humidité. Toutes sortes de virus nous guettent, entrainant rhumes, rhinopharyngites, bronchites, grippe, mais aussi les épidémies de gastro-entérites…

On a l’impression que lorsque l’hiver arrive, on attrape forcément quelque chose… on a l’impression que les enfants sont toujours malades à cette période. Mais avec des précautions simples, on diminue beaucoup le risque d’être malade…

Nous allons ce matin essayer de mieux comprendre les virus typiques de l’hiver et mieux agir pour ne pas les attraper.

Docteur, pouvez-vous nous rappeler les infections virales de l’hiver les plus courantes
- Les virus respiratoires : grippe saisonnière rhume, rhinopharyngite, bronchite, bronchiolite chez les enfants.
- Les virus responsables de gastro-entérites.

La grippe : La grippe est une infection des voies respiratoires (nez, larynx, pharynx, poumon,), due au virus qui s’appelle “influenza”. Elle provoque une forte fièvre (autour de 39° - 40 °C), des courbatures, des maux de tête très forts, une très grande fatigue, de la toux et le nez qui coule. Elle guérit la plupart du temps en moins d’une semaine.
Les complications peuvent être graves et nécessiter des hospitalisations en réanimation surtout chez les personnes âgées de plus de 65 ans, les personnes malades du coeur ou des poumons et les nourrissons de moins de six mois).
C’est pour cela qu’il est important de rappeler qu’un vaccin existe contre la grippe. Chaque année , il évite des complications et sauve des vies.

La vaccination contre la grippe est recommandée chaque année en France pour :
les personnes âgées de 65 ans et plus, les femmes enceintes, quel que soit le trimestre de la grossesse, les personnes, y compris enfants à partir de l’âge de 6 mois atteintes des pathologies suivantes : affections broncho-pulmonaires chroniques, insuffisances respiratoires chroniques, insuffisances cardiaques, drépanocytoses, diabète de type 1 et 2, (voir avec médecin en plateau), les personnes obèses, les personnes travaillant dans les établissements de soins.
Mais vous pouvez aussi vous faire vacciner pour éviter de tomber malade.
Beaucoup d’artisans, commerçants, professions indépendantes étudiants, se font vacciner pour ne pas être obligés de s’arrêter de travailler.

Comment se transmettent ces virus ?

par des gouttelettes chargées de virus émises par la toux, éternuements, par les postillons et la salive de personnes infectées,
par le contact direct des mains ou des objets contaminées par des gouttelettes d’une personne infectée à une autre personne (par exemple en serrant la main (jouets, doudous, tétines pour les enfants, boutons d’ascenseur, couverts, etc…).
par l’air contaminé par des micro gouttes, émises par une personne malade qui occupe une pièce fermée (chambre, salle d’attente…

Alors comment se protéger et protéger son entourage ?

Adopter des "gestes barrières »Le principe est d’éviter de transporter des microbes sur ses mains

Le lavage des mains : pour limiter la propagation des germes et peut être éviter de tomber malade, et vous empêcher d’aller travailler… quelques gestes simples de prévention doivent être adoptés comme le lavage des mains plusieurs fois dans la journée.

Les mouchoirs en papier : il faut se couvrir la bouche dès qu’on tousse ou éternue, ou lorsqu’on crache… ne pas réutiliser le mouchoir en papier. Il faut le jeter dans une poubelle fermée, après utilisation. Et ne pas oublier de se laver les mains ensuite.
Eternuer ou tousser dans son coude ou sa manche plutôt que de tousser dans ses mains.

En période d’épidémie de grippe ou de gastro entérite, Il faut éviter : de serrer les mains, d’embrasser, de partager ses effets personnels (couverts, verres, brosse à dent, serviette de toilette…), éviter les lieux très fréquentés, comme les centres commerciaux, les transports en commun….

Aérer : le plus possible son logement chaque jour, pour renouveler l’air que l’on respire. Au moins 10mn par jour, même s’il fait froid.

La gastroentérite :
Cette infection virale qui se traduit par des nausées, vomissements, crampes abdominales et diarrhées. Elle est due à une inflammation des parois de l’estomac et de l’intestin. Dans la majorité des cas, elle est de courte durée. Les symptômes apparaissent brutalement et disparaissent au bout de 1 à 3 jours en fonction des personnes.

Focus spécifique pour sur les enfants :
Rappel  : Gastro-entérite : une infection pas toujours bénigne…
Il faut s’inquiéter si : l’enfant vomit, si le nombre de selles ne diminue pas, s’il refuse de boire et de manger, s’il a une température supérieure à 38,5°C, s’il est très fatigué, s’il a les yeux cernés, creusés, s’il y a du sang dans les selles…
Il faut appeler le médecin quand la diarrhée est associée à des vomissements car le nourrisson risque de se déshydrater.

L’état de santé d’un nourrisson ou d’une personne âgée peut s’aggraver en quelques heures…

Il faut donner aux enfants une solution de réhydratation orale (SRO) quel que soit son âge..

Lui donner souvent la SRO à boire, plusieurs fois par heure, si l’enfant vomit lui donner la solution bien fraîche, au début toutes les 5 à 10 minutes, par petites gorgées ou même à la cuillère. Ensuite laissez l’enfant boire la SRO à volonté, selon sa soif, le temps que dure la diarrhée.

www.lasantepourtous.com

écouter l'émission

INPES : Les virus de l’hiver… comment se protéger de ces infections :

Télécharger
fin shoutbox -->