Arthème Kwesi AHOOMEY, 1er Ministre togolais : « Le Togo ne doit pas baisser les bras »

Par webmaster, le 31 janvier 2013

Mardi 29 Janvier 2013 16h30

C’est dans le cadre de sa tournée européenne en Belgique, en Allemagne et en France que le 1er Ministre togolais Monsieur Arthème Kwesi AHOOMEY était mardi 29 janvier à 16h30 à Paris à l’Hôtel Pulmann de Montparnasse, en compagnie de l’Ambassadeur du Togo en France, Monsieur SEM Calixte MADJOULBA.

Les points évoqués étaient en lien avec les résultats des élections présidentielles de septembre 2012 et leur publication. Le 1er Ministre a également rappelé la position du Togo et de L’Union africaine dans l’accompagnement de l’intervention militaire au Mali. Il a aussi salué l’intervention de la France au Mali.

L’actualité économique à été l’un des sujets principales avec l’incendie désastreux qui a eu lieu dans deux grands marchés de Lomé et qui a entraîné des conséquences majeures sur l’économie du pays. En effet, cet incident a fait perdre des milliards. Selon le premier Ministre : « Le but n’est pas de baisser les bras mais de faire en sorte que le pays avance ». Aussi l’Etat versera 50 millions de francs CFA pour faire redémarrer les vivres des commerçants. Des membres de l’opposition ont également été arrêtés à la suite de ce drame, toutefois le premier Ministre a précisé qu’il n’y aurait pas de raisons que l’Etat ne relâche pas les membres de l’opposition, si ces derniers n’ont aucun lien dans cette affaire. Le premier Ministre a souligné que cette enquête sera menée dans le respect les Droits de l’Homme.

Le rôle de la diaspora a aussi fait l’objet des préoccupations, car des mesures concrètes devront êtres prises par l’Etat togolais afin d’impliquer davantage la diaspora dans le développement du pays qui a connu un taux de croissance de 5,3% en 2012, mais qui, d’après le premier Ministre « n’est pas encore suffisant pour agir sur la pauvreté ». Selon lui, la diaspora togolaise actuelle porte le poids d’un lourd passé politique qui autrefois divisait la diaspora dans les années 1990.

Le premier Ministre a insisté sur le fait que le pays avançait, mais qu’avant de mettre en œuvre des mesures pour établir des projets entre la diaspora et le pays, il faudrait d’abord établir une réflexion dans son implication dans le développement économique du pays. Enfin le premier Ministre fit également allusion à l’ancien patron d’Elf Loïk Le Floch-Prigent, emprisonné au Togo depuis 4 mois. Il a été précisé que dorénavant cette affaire appartenait aux mains de la justice togolaise et que l’Etat lui faisait une entière confiance.

Rachel Toure

Dans la même rubrique :