INCA – Emission sur le dépistage du cancer colorectal

Par webmaster, le 16 mars 2012

Mardi 13 mars 2012 à l’occasion de Mars Bleu, mois de mobilisation contre le cancer Colorectal.

INVITES :

Dr Guillaume PETIT, médecin coordinateur ADECA 75 (structure de gestion qui est en charge du dépistage des cancers à Paris)

Dr Jean GODARD, médecin généraliste, responsable de l’association « EMMA » en Seine Maritime

En 2011, on estimait à 40 500 (environ) le nombre de nouveaux cas de cancer colorectal en France dont 53% survenant chez l’homme. Le cancer colorectal se situe au 3ème rang des cancers les plus fréquents derrière le cancer de la prostate (71 000 nouveaux cas) et le cancer du sein (53 000).
Second cancer chez la femme (après le cancer du sein) et troisième chez l’homme (après le cancer du poumon et de la prostate), le cancer colorectal est très fréquent. Depuis 2009, le dépistage de ce cancer est généralisé à toute la France.

« Dès 50 ans, c’est le moment de parler du dépistage du cancer colorectal avec son médecin ».

Qu’est-ce que le dépistage organisé ?

Sont concernés par le dépistage organisé : tous les hommes et les femmes de 50 à 74 ans. Les structures de gestion invitent tous les deux ans, par courrier les hommes et les femmes de 50-74 ans à consulter leur médecin traitant. C’est le médecin traitant qui remet le test (test de dépistage).
En quoi consiste le test de dépistage ?
Le test repose sur un test de recherche de sang occulte dans les selles, puis en cas de positivité du test, sur la réalisation d’une coloscopie. Ce test est à réaliser chez soi sur trois selles consécutives.
Il faut renouveler le test tous les deux ans.

Une participation au dépistage encore insuffisante :
Rappeler les bénéfices du dépistage précoce pour le cancer colorectal : au stade 1 (cancer superficiel dans la paroi de l’intestin), le taux de survie à 5 ans après le diagnostic dépasse alors 90%.

Quels sont les facteurs qui augmentent le risque de cancer ?

• L’alcool et le tabac,
• Le surpoids ?
• Le manque d’activité physique
• La trop grande consommation de produits gras (charcuterie, beurre, sauce, fritures, viennoiseries...) et de viande rouge,et trop peu de fruits et légumes

Le rôle très important du médecin traitant :

Le dépistage repose essentiellement sur un dialogue patient – médecin, ce dernier évaluant la situation du patient et lui expliquant les modalités du test à réaliser. Ce dialogue constitue un élément clé de l’adhésion au dépistage du cancer colorectal. Or il apparaît sur le sujet du dépistage qu’il n’est pas suffisamment abordé en consultation.

Quels sont les symptômes du cancer colorectal ?

- diarrhée ou constipation prolongée,
- présence du sang dans les selles,
- douleurs prolongées à l’abdomen..

Ne pas hésiter à consulter son médecin traitant en cas de troubles intestinaux prolongés.

Pour en savoir plus : www.e-cancer.fr ou contacter la structure de gestion de son département.

+ lien pour regarder le film réalisé par l’INCA sur le dépistage du cancer colorectal :

http://www.e-cancer.fr/depistage/cancer-colorectal

photos de l'émission

1

écouter l'émission

INCA – Emission sur le dépistage du cancer colorectal - 3/3 :

Télécharger

INCA – Emission sur le dépistage du cancer colorectal - 2/3 :

Télécharger

INCA – Emission sur le dépistage du cancer colorectal - 1/3 :

Télécharger