Podcasts

Le Grand Débat - 06/09/2018

Le drame des enfants fantômes

230 millions d’enfants dans le monde – notamment en Afrique et en Asie, mais aussi en Europe -, vivent sans identité légale, privés de droits élémentaires comme l’accès à l’éducation ou à la santé. Ce sont les «enfants fantômes». Comment expliquer la difficulté à rétablir l’existence légale de ces enfants exposés à diverses formes de précarité et de violences sociales, à une époque où les nouvelles technologies de l’information sont devenues l’outil essentiel de l’administration ? Quelle est la source de ce phénomène ? Quelles sont les réponses africaines à cette singulière situation ?

Invités :
- Dominique Tchimbakala, Journaliste. Présentatrice du Journal Afrique sur TV5 Monde
- Laurent Dejoie, Président de l'Association du Notariat Francophone. Co-auteur avec Abdoulaye Harissou de «Les Enfants-fantômes» aux éditions Albin Michel - Alassane Diop, Conseiller sur le programme d'éducation de l'ONG Plan International au Sénégal - Ousmane Sakho, Membre de la Conafe/SN (Coalition Nationale des Associations et ONG en faveur de l'Enfance) - Mousbila Sankara, Ancien ambassadeur du Burkina Faso en Libye - Juliette Chevalier, Directrice Plaidoyer et Communication à UNICEF France

Le drame des enfants fantômes230 millions d’enfants dans le monde – notamment en Afrique et en Asie, mais aussi en Europe -, vivent sans identité légale, privés de droits élémentaires comme l’accès à l’éducation ou à la santé. Ce sont les «enfants fantômes». Comment expliquer la difficulté à rétablir l’existence légale de ces enfants exposés à diverses formes de précarité et de violences sociales, à une époque où les nouvelles technologies de l’information sont devenues l’outil essentiel de l’administration ? Quelle est la source de ce phénomène ? Quelles sont les réponses africaines à cette singulière situation ?Invités :- Dominique Tchimbakala, Journaliste. Présentatrice du Journal Afrique sur TV5 Monde- Laurent Dejoie, Président de l'Association du Notariat Francophone. Co-auteur avec Abdoulaye Harissou de «Les Enfants-fantômes» aux éditions Albin Michel

- Alassane Diop, Conseiller sur le programme d'éducation de l'ONG Plan International au Sénégal

- Ousmane Sakho, Membre de la Conafe/SN (Coalition Nationale des Associations et ONG en faveur de l'Enfance)

- Mousbila Sankara, Ancien ambassadeur du Burkina Faso en Libye

- Juliette Chevalier, Directrice Plaidoyer et Communication à UNICEF France

06 septembre 2018

Les obligations vaccinales

Les obligations vaccinales  
Invitée :  - Dr Adeline Fénières, médecin de PMI à Paris.
Pour que tous les enfants soient protégés, Mme Agnès Buzyn, Ministre de la Santé a rendu obligatoires 8 vaccins supplémentaires pour tous les bébés nés à partir du 1er janvier 2018 : la coqueluche, la rougeole-oreillons-rubéole, l’hépatite B, la bactérie  Haemophilus Influenzae, le pneumocoque, le méningocoque C. La diphtérie, le tétanos et la poliomyélite sont déjà obligatoires . Ces 11 vaccins sont indispensables pour que l’enfant soit  admis dans une collectivités : en crèche, halte-garderie, pour être admis chez une assistante maternelle agréée et plus tard à l’école, colonies de vacances, centre de loisirs etc... L’invitée a rappelé l’importance de la vaccination et les modalités pour l’entrée de leurs enfants en collectivité, notamment pour ceux nés après le 1er janvier 2018. Pour tout savoir sur la vaccination : http://vaccination-info-service.fr/ N’hésitez pas à réécouter l’émission en podcast ci-dessous   Site utile : Pour tout savoir sur la vaccination : vaccination-info-service.fr/

Les obligations vaccinales  

Invitée : 

- Dr Adeline Fénières, médecin de PMI à Paris.

Pour que tous les enfants soient protégés, Mme Agnès Buzyn, Ministre de la Santé a rendu obligatoires 8 vaccins supplémentaires pour tous les bébés nés à partir du 1er janvier 2018 : la coqueluche, la rougeole-oreillons-rubéole, l’hépatite B, la bactérie  Haemophilus Influenzae, le pneumocoque, le méningocoque C. La diphtérie, le tétanos et la poliomyélite sont déjà obligatoires .

Ces 11 vaccins sont indispensables pour que l’enfant soit  admis dans une collectivités : en crèche, halte-garderie, pour être admis chez une assistante maternelle agréée et plus tard à l’école, colonies de vacances, centre de loisirs etc...

L’invitée a rappelé l’importance de la vaccination et les modalités pour l’entrée de leurs enfants en collectivité, notamment pour ceux nés après le 1er janvier 2018. Pour tout savoir sur la vaccination : http://vaccination-info-service.fr/

N’hésitez pas à réécouter l’émission en podcast ci-dessous

 

Site utile :

Pour tout savoir sur la vaccination : vaccination-info-service.fr/

06 septembre 2018