Nigeria: 4 personnes tuées dans un attentat dans le nord-est

17 mai 2018
Par AFP
Au moins quatre personnes ont été tuées jeudi dans un attentat-suicide contre une mosquée dans un camp de déplacés dans le nord-est du Nigeria, où sévit le groupe jihadiste Boko Haram, selon une milice et un responsable local. Un kamikaze, qui s'est fait passer pour un fidèle, s'est fait exploser dans une mosquée aménagée dans un camp accueillant des personnes ayant fui les violences pour se réfugier à Dikwa, dans l'Etat de Borno. "Tôt ce matin (jeudi), un kamikaze a tué quatre personnes et en a blessé 15 autres en déclenchant ses explosifs au moment où les gens se rassemblaient pour prier", a déclaré le chef d'une milice engagée aux côtés de l'armée contre Boko Haram, Babakura Kolo. Un responsable du camp a précisé sous couvert de l'anonymat que "l'attaque menée par un homme kamikaze s'est produite à 05h15 (04h15 GMT)". "Nous avons perdu quatre personnes dans l'attaque et 15 autres ont été blessées, elles sont à l'hôpital pour recevoir des soins", a-t-il confirmé. Dikwa abrite plus de 70.000 déplacés répartis dans plusieurs camps, où ils survivent grâce à l'aide humanitaire. Cet attentat survient deux jours après une autre attaque-suicide qui a tué cinq miliciens à Konduga, ville située à quelque dizaines de km de Dikwa. L'insurrection jihadiste a fait plus de 20.000 morts et 2,6 millions de déplacés depuis 2009 au Nigeria. Boko Haram s'était emparé de Dikwa en août 2014, mais la ville a été reprise début 2015 avec l'aide de l'armée tchadienne, permettant aux habitants de revenir. Les insurgés, qui contrôlaient de vastes territoires dans le nord du Nigeria il y a quatre ans, ont été largement affaiblis par l'intervention militaire conjointe des pays de la région du lac Tchad (Nigeria, Tchad, Cameroun, Niger).Mais les attaques restent fréquentes et les jihadistes utilisent régulièrement des kamikazes, dont beaucoup de femmes et d'enfants, pour attaquer des postes de contrôle militaires mais aussi des marchés, des mosquées et des écoles.Le 1er mai, au moins 86 personnes ont été tuées dans deux attentats-suicides visant une mosquée et un marché voisin dans la ville de Mubi, dans l'Etat voisin de l'Adamawa.