Actualité

Elections en Mauritanie: large avance du parti au pouvoir (commission électorale)

09 septembre 2018 à 16h08 Par AFP
Le parti au pouvoir en Mauritanie est largement en tête des élections législatives, régionales et locales du 1er septembre, loin devant les islamistes arrivés en deuxième position, à moins d'un an de la présidentielle de 2019, a appris l'AFP dimanche auprès de la Commission électorale.

"L'Union pour la république (UPR, parti au pouvoir) a été classée en tête des partis politiques au vu des résultats provisoires avec le plus grand nombre de députés, de mairies" et le tiers des 13 conseils régionaux à l'issue du premier tour" du 1er septembre, a affirmé à l'AFP le porte-parole de la Commission électorale, Moustapha Sidel Moktar. 

Sur 157 sièges de députés en jeu, le parti au pouvoir en "a eu 67" contre 14 pour le parti islamiste (tewassoul, opposition).Il a déjà emporté quatre conseils régionaux sur les 13 du pays et 108 communes sur 219, a affirmé M. Sidel Moktar. 

D'autres partis de "l'opposition et de la majorité seront représentés également à l'Assemblée nationale avec des nombres de députés allant de six à un député", a dit la même source. 

Le taux de participation à ces élections a été de 73,4%, a affirmé samedi soir, à la presse le président de la Céni, Mohamed Vall ould Bellal. 

Un second tour est prévu le 15 septembre pour élire 22 députés.Quatre autres députés représentants les Mauritaniens de l'extérieur doivent être élus après l'installation de la prochaine Assemblée nationale.

Le scrutin du 15 septembre doit également départager les partis dans neuf conseils régionaux et 111 communes, selon la Céni.

L'opposition radicale, qui avait boycotté les dernières législatives de 2013 largement remportées par le parti au pouvoir, a participé à ces élections du 1er septembre.

Celles-ci sont considérées comme un test pour le président Mohamed Ould Abdel Aziz et pour l'opposition, à moins d'un an d'une présidentielle prévue à la mi-2019.