Dépêches AFP

Des corps de pêcheurs congolais retrouvés sur le lac Édouard, la RDC accuse l'Ouganda

12 septembre 2018 à 15h02 Par AFP
Les corps de quatre pêcheurs congolais disparus sur le lac Édouard, entre la RDC et l'Ouganda, ont été retrouvés ligotés et portant des traces de balles, a déclaré mercredi la force navale de la République démocratique du Congo qui accuse la marine ougandaise. "Ces pêcheurs sont partis sur le lac depuis vendredi et n'étaient pas de retour. C'est hier (mardi) que nous avons vu leurs corps calcinés et ligotés flotter sur le lac", a dit à l'AFP Jonas Kataliko, président de l'Association des pêcheurs de Kyavinyonge dans la province du Nord-Kivu."Ce sont des militaires ougandais qui ont tué ces pêcheurs congolais. Ils ont brûlé leurs pirogues, les corps sont arrivés ici ligotés, brûlés et portant des traces de balles", a accusé le major Jean Tsongo, commandant de la Force navale congolaise du village de Kyavinyonge.Les quatre corps ont été directement inhumés, selon les deux sources.Kyavinyonge est un village congolais situé au bord du lac Édouard que se partagent la RDC et l'Ouganda.Les accrochages se sont multipliés depuis le début de l'année entre la marine ougandaise et les forces congolaises chargées de la sécurité du lac. En juillet, la tension est montée d'un cran à la suite d'incidents qui ont coûté la vie à seize pêcheurs congolais ainsi qu'à quatre militaires et à trois civils ougandais. Les relations entre l'Ouganda et la RDC sont compliquées, les deux pays étant en désaccord sur le partage des ressources énergétiques du lac Édouard notamment.