Cameroun: attentat-suicide dans le nord, un mort et 28 blessés

31 décembre 2017
Yaoundé (AFP)

Un civil a été tué et 28 autres blessés dans un attentat suicide dimanche à Bia, un village près de Kolofata dans la région de l'Extrême-Nord du Cameroun où les attaques du groupe jihadiste Boko Haram sont fréquentes, a appris l'AFP de sources concordantes.

Selon des témoins sur place interrogés par l'AFP par téléphone, une femme porteuse de bombe a fait exploser sa charge dans une cafétéria du village, aux environs de 7 heures dimanche.

L'explosion a fait un mort et 28 blessés, selon les mêmes sources qui expliquent que les blessés ont été évacués vers l'hôpital de Mora, chef-lieu du département du Mayo-Sava.

Le département du Mayo-Sava, frontalier du Nigeria, demeure le principal théâtre des attaques-suicides attribuées au groupe Boko Haram. 

Depuis 2014, date à laquelle le Cameroun a commencé à lutter contre Boko Haram, ce groupe a tué "2.000 civils et militaires" et enlevé "un millier de personnes" dans l'extrême-nord du pays, selon le centre d'analyse International Crisis Group (ICG).

Depuis son apparition il y a huit ans, Boko Haram, actif dans les pays frontaliers du lac Tchad (Nigeria, Cameroun, Niger et Tchad), a provoqué la mort d'au moins 20.000 personnes.